" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Le Blanc (Indre) : Jules-Ferry en prend plein la gueule [mis à jour]
Article mis en ligne le 29 janvier 2015
Imprimer

Le Blanc : l’école Jules-Ferry vandalisée

La Nouvelle République, 29/01/2015 05:36

L’équipe pédagogique du groupe scolaire blancois Jules-Ferry, dirigé par Olivier Léostic, a découvert, hier matin, ses deux écoles primaires saccagées. Les enfants ont été conduits vers le réfectoire ouvert exceptionnellement par la Communauté de communes Val de Creuse, afin de les accueillir. Dans la nuit de mardi à mercredi, plusieurs classes ont subi d’importants dégâts matériels, notamment des ordinateurs recouverts de peintures – certains sont hors service –, des tableaux avec des tags, des documents jetés à terre, des jus de fruits inondant le sol. « Du travail d’un an perdu », déplore l’une des enseignantes présentes.

La gendarmerie est intervenue afin de mener une enquête. Les brigades de Tournon-Saint-Martin et de Saint-Gaultier ont fait des relevés d’empreintes pour remonter aux sources de cette infraction nocturne. L’équipe des enseignants est en colère : « Nous en avons assez. Il ne se passe pas une année, depuis trois ans, sans que nous ne subissions de tels actes ».

Les enseignants en colère

Des vélos procurés par la CDC ont été également volés, des portes cassées, des murs détériorés. Les instituteurs témoignent que « les enfants ont été choqués ». L’école, dite du haut, a été plus touchée matériellement. Les plus jeunes élèves ont eu peur et « il a fallu leur expliquer avec les bons mots et les rassurer surtout », a dit une enseignante. L’après-midi, tous ont remonté leurs manches pour rendre à l’école son air de bon vivre pour que, dès ce jeudi, les élèves puissent la retrouver tout aussi accueillante.


Vandalisme dans les écoles du Blanc : deux arrestations

France Bleu Berry, Vendredi 30 janvier 2015 à 18h51

Les deux suspects d’actes de vandalismes menés dans deux écoles du Blanc ont été arrêtés ce jeudi. Il s’agit de jeunes hommes originaires de la commune, âgés de 18 et 20 ans.

Les faits qui leur sont imputés remontent à la nuit de mardi à mercredi. A l’école Jules Ferry, des injures ont été taguées sur des tableaux et du matériel informatique ; des meubles ont été renversés. Plus tard, cette fois à l’école Giraudoux, un extincteur avait été vidé dans les couloirs et des salles de classe de l’établissement. Deux VTT ont aussi été volés.

Les deux jeunes hommes sont convoqués devant le tribunal le 11 mars prochain, pour répondre de vols aggravés et de dégradations de biens destinés à l’utilité publique.