" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Bristol (Angleterre) : une compagnone en taule pour des sabotages de voitures de keufs [mis à jour]
Article mis en ligne le 27 février 2015
Imprimer

Le 24 février 2015, la prisonnière anarchiste Emma Sheppard a été condamné à 2 ans de prison au tribunal de première instance de Bristol pour avoir « commis des dommages criminels inconsidérés mettant des vies en danger. » Les charges se rattachent à la dégradation de voitures de police dans la zone de Bristol.

Emma peut recevoir des cartes, des timbres et de la papeterie.

Merci d’écrire des lettres de solidarité à :
Emma Sheppard A7372DJ
HMP Eastwood Park, Church Avenue, Falfield
Wotton-under-Edge, Gloucestershire, GL12 8DB (Angleterre)

Pour des dons, nouvelles et tout autre effort de solidarité :
bristol_abc[at]riseup.net

Note de Contra info :
Il s’agit de la première condamnation s’inscrivant dans l’opération Rhone ; une investigation menée par 10 officiers CID [Central Intelligence Departement : Département de Renseignements Central] afin d’enquêter sur plus de 100 attaques anonymes dans la zone de Bristol au cours des quatre dernières années, de rassembler des informations sur le mouvement anarchiste au sens large, ainsi que de traquer le camarade fugitif Badger, qui a pris la fuite en août 2011. Cependant, l’arrestation d’Emma et le plaidoyé de culpabilité relatif à un sabotage la veille du Nouvel An se révèlent être des cas à part et ne résultent pas du travail engagé par l ‘opération Rhone – combien même ils ont été impliqué par la suite.

[Publié sur contrainfo, February 28th, 2015]