" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Pontivy (Morbihan) : yaourts et produits d’entretien dans la face de Jules-Ferry
Article mis en ligne le 12 mars 2015
Imprimer

Vandalisme à l’école Jules-Ferry de Pontivy

Ouest France, 11 mars 2015 17h09

Vitres et porte brisées. Produits renversés. Dans la nuit de lundi à mardi, les locaux de l’école Jules-Ferry, située quai Presbourg à Pontivy, ont été vandalisés

Une porte toute neuve brisée

Les auteurs se sont introduits dans les cuisines de l’école Jules Ferry de Pontivy, par l’entrée située à l’arrière du bâtiment, donnant sur l’église Notre-Dame-de-Joie, dans la nuit de lundi à mardi.

Ils ont fracturé la porte d’entrée toute neuve de cette école, rouverte en janvier, après de nombreux mois de travaux. S’ils n’ont, a priori, rien volé, ils ont jeté des yaourts sur les murs et répandu du produit d’entretien sur le sol des vestiaires du personnel du restaurant scolaire. Des vitres ont aussi été cassées.

"Vandalisme gratuit"

L’adjointe aux affaires scolaires de Pontivy, Soizic Perrault, dénonce du "vandalisme gratuit" : "Ces actes ne doivent pas rester sans suite. Je les condamne avec fermeté et souhaite que les coupables puissent être retrouvés rapidement et punis."

Elle a porté plainte auprès de la gendarmerie.