" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

[Publication] : Séditions n°2 (Besançon) est sorti !
Article mis en ligne le 5 mai 2015
Imprimer

Le deuxième numéro de ‘Séditions’, journal anarchiste apériodique de Besançon et de ses environs vient de paraître, exceptionnellement sous forme d’un huit pages. Il est disponible à prix libre à Besançon à la librairie l’Autodidacte et à la SPAM (place Marulaz), au bar ‘Ze Muzic All’ (rue Rivotte) et lors de distributions spontanées dans la rue.

Voici une rapide présentation des thèmes qui y seront abordés :

Le seul terroriste, c’est l’Etat (aperçu des dernières lois anti-terroristes adoptées en France)
Les « 408 », en guerre contre le pouvoir et ses outils de contrôle
Besançon : une ville sous occupation policière et militaire
Quand « prévention » rime avec gentrification
« Bien Urbain » ou l’art de la gentrification
Opérations répressives en Espagne (Pandora et Pinata) : affiche en solidarité avec les compagnon-nes anarchistes séquestré.e.s et arrêté.e.s

Si vous souhaitez le recevoir chez vous, n’hésitez pas à écrire à l’adresse seditions[at]riseup[point]net.