Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Montevideo : attaque contre l’Institut Goethe
(Le 27 février 2008)

Montevideo : attaque contre l’Institut Goethe

Le 27 février au matin, l’Institut Goethe à Montevideo a été attaqué en solidarité avec la grève de la faim internationale menée par plusieurs prisonniers libertaires du 18 au 29 février.

Le 27 février au matin, l’Institut Goethe à Montevideo, institution liée à l’Etat allemand, a été attaqué, détruisant entièrement toutes ses vitrines. Cette attaque est une démonstration d’appui et de solidarité avec la grève de la faim qu’effectuent du 18 au 29 février plusieurs prisonniers rebelles et anarchistes dans différents pays du monde, dont l’Allemagne, l’Espagne, la Suisse ou l’Argentine.

Cette grève de la faim propose une mobilisation contre les prisons et la répression, les régimes d’isolement, la torture, la perpétuité et la liberté de tous les prisonniers (ères) enfermé(e)s. A l’initiative de cette proposition de lutte, on trouve les prisonniers anarchistes Marco Camenish (Suisse), Rafa Martínez Zea “Jon Bala” (Puerto III,Espagne), Joaquin Garces (CP Castellon, Espagne), Gabriel Pombo “Musta” y Jose Fernández (Allemagne), Petrissans (Argentine) y Thomas Meyer Falk (Allemagne).

Solidarité avec les prisonniers en lutte partout dans le monde.

A bas les murs des prisons.

*********

Atacado el Instituto Goethe en Montevideo

Por : Adelante Wednesday, Feb. 27, 2008 at 3:30 PM

La madrugada del 27 de febrero fue atacado el Instituto Goethe de Montevideo en soliodaridad con la huelga de hambre internacional llevada a cabo por varios presos libertarios del 18 al 29 de febrero

En la madrugada del 27 de febrero del 2008 fue atacado el Instituto Goethe de Montevideo, entidad vinculada al Estado alemán, quedando todas sus vidrieras totalmente destruidas. Este ataque representa una muestra de apoyo y solidaridad hacia la huelga de hambre que mantienen, del 18 al 29 de febrero, varios presos insurgentes y anarquistas en diversos países del mundo, entre ellos Alemania, además de España, Suiza o Argentina.

Esta huelga de hambre supone una movilización contra las cárceles y la represión, los regimenes de aislamiento, la tortura, la cadena perpetua, y por la libertad de tod@s l@s pres@s enferm@s. Los impulsores de esta iniciativa de lucha son los presos anarquistas Marco Camenish (Suiza), Rafa Martínez Zea “Jon Bala” (Puerto III,España), Joaquin Garces (CP Castellon, España), Gabriel Pombo “Musta” y Jose Fernández (Alemania), Petrissans (Argentina) y Thomas Meyer Falk (Alemania).

Solidaridad con lxs presxs en lucha en todas las partes del mundo.

Abajo los muros de las prisiones.

Sources : http://uruguay.indymedia.org/news/2008/02/65523.php

Suivant
Imprimer l'article