Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Solidarités avec l’anarchiste Amadeu Casellas en grève de la faim illimitée du 23 juin au 5 septembre 2008
(Le 5 septembre 2008)

Amadeu Casellas, prisonnier anarchiste incarcéré à Quatre Camins (Granollers), a déjà fait 22 ans de taule pour sa lutte contre l’Etat (expropriations de banques dans les années 70 et 80 pour financer les luttes), malgré les 20 années maximales que fixe la loi sur le papier seulement, comme on le sait bien.

Du 23 juin au 5 septembre 2008, il a été en grève de la faim illimitée (76 jours), pour obtenir cette fois définitivement une libération conditionnelle. Des promesses précises ayant été faites en ce sens, il a cessé sa grève.

Ci-dessous, nous publions une chrono partielle internationale actualisée, de diverses actions de solidarité, en plus des multiples banderoles, tracts, tags ou rassemblements qui se déroulent un peu partout (en Espagne, mais aussi du Pérou à la Hollande). Précisons qu’une semaine internationale de solidarité a été lancée du 25 au 31 août 2008.

***************

6 septembre, Madrid : Ce matin, deux succursales bancaires (la Caixa et la Caja Madrid) ont été caillassées dans le quartier Estrecho. Dans les deux cas, des tags ont été laissés sur place, exigeant la liberté pour Amadeu. D’autres tags ont été faits dans le quartier. Plus tard, le local de la IU ( "Gauche Unie", un des partis responsable de la gestion des prisons catalanes), rue Madera (dans le centre) a été recouvert de tags avec des phrases exigeant la liberté pour Amadeu. Nous ne nous arrêterons pas, tant de tous ne seront pas libres.

3 septembre, Madrid : Ce matin, les vitrines d’une banque Caja Madrid (rue fuencarral) et d’un concessionnaire automobile (rue Sta. Maria de la cabeza) ont été caillassées. Des tags de solidarité avec Amadeu ont été faits dans les deux cas, tout comme à Lavapiés et la zone de Delicias. Etendons la pression, attaquons tous les symboles du capital jusqu’à ce qu’Amadeu soit libre, jusqu’à ce que nous soyons tous libres.

31 août, Santiago de Compostela (A Coruña) : Dimanche dernier au matin, un engin incendiaire a éclaté dans les bureaux du Conseil de Santiago, situé dans le parque de galeras. Des banderoles non loin précisaient "Liberté pour Amadeu Casellas", "Liberté ou mort".

31 août, Madrid : Plusieurs individus solidarires avec Amadeu ont scellé les portes du Centre d’accueil pour mineurs (équivalent des CEF) de Hortaleza et le centre de services sociaux de l’Asociación Respuesta Social Siglo XXI. Des tags pour la liberté d’Amadeu ont accompagné cette balade.

30 août, Villaba : 7 distributeurs automatiques des banques suivantes sont sabotés : Caja Madrid, Barclays, Banco Pastor, BBVA, Banco Santander.

28 août, Móstoles : un des sièges du parti socialiste (PSOE) est largement tagué (PSOE=GAL, Asesinos, Libertad para Amadeu) et reçoit des oeufs de peinture rouge.

28 août ; Montevideo (Uruguay) : la nuit, les murs de la ville on été couverts de tags et de banderoles en solidarité, dont l’ambassade d’espagne et une caserne de CRS.

25 août, Molins de Rei (Catalogne) : la nuit du 25 août, nous avons saboté le trafic ferroviaire de la RENFE (sncf espagnole) près de la ville de Molins de Rei, afin de rompre le silence autour de la grave situation du prisonnier anarchiste Amadeu Casellas, dont les autorités catalanes sont responsables. Le sabotage s’est produit à l’aide d’un câble d’acier posé sur les caténaires (coupant l’électricité du réseau, ndt), et laissant sur place un tract réclamant la liberté du compagnon emprisonné. (...)
Libérons Amadeu
Libérons Joaquin, Rafa, Zigor, Laura, Diego, tous et toutes
Les prisonniers-ères révolutionnaires ne sont pas seul-e-s

22 août, Barcelone : Le 14, deux agences bancaires ont été caillassées, trois panneaux d’affichage, tandis que de nombreuses rues étaient coupées par des containers, des panneaux publicitaires et du mobilier urbain. Le jeudi suivant, des containers ont été brûlés et d’autres rues coupées, en solidarité avec Amadeu Casellas.

22 août, Madrid : La semaine dernière, nous avons caillassé à plusieurs reprise une ANPE (Inem) dans le quartier Alvarado (Madrid). Que la solidarité se diffuse maintenant et toujours.

21 août : les premiers trains du matin (6h30) entre Coruña y Vigo ont subi des retards, à cause d’une barricade en forme de A sur les voies (à hauteur de la gare de Padrón). A côté de dispositifs de signalisation en amont de la barricade, des pancartes précisaient "Liberté pour les prisonniers en grève de la faim à Quatre Camins". Ce n’est pas le premier sabotage depuis le début de la grève, nous assurons que ce ne sera pas le dernier. Nous ne vous laisserons pas seuls, la liberté ou la mort".

6 août, Coast Salish Territory (Vancouver BC, Canada) : un bureau d’application des peines (probation) a vu ses vitres défoncées par un bloc de béton. Revendiqué en solidarité avec la grève de la faim générale en Allemagne du 1 au 7 août, et en particulier avec les anarchistes Gabriel Pombo da Silva et Jose Fernandez Delgado. Egalement avec Amadeu Casellas, un anarchiste emprisonné en Espagne depuis 25 ans, en grève de la faim illimitée depuis le 22 juillet.

6 août, Vancouver, BC (Canada) : En plein jour l’après-midi, nous avons incendié deux véhicules de police. L’un était du sheriff, garé devant le tribunal sur Main street. L’autre un véhicule de patrouille garé à l’angle de Main street et Hasting street, vide parce que les porcs étaient en train de mener une interpellation. (...) Liberté pour Amadeu Casellas Ramon, Gabriel Pombo Da Silva, Marcos Comenish, Jose Fernandez Delgado ! Freedom pour tous les prisonniers !

*******

Source générale des communiqués : klinamen.org

Suivant
Imprimer l'article

Madrid, 28 août : quartier Estrecho

Madrid, 28 août : quartier Estrecho

Madrid, 27 août : une des nombreuses banderoles posées sur la route vers la Coruña

Burgos, 27 août

Plasencia, 27 août

28 août, Móstoles : un des sièges du parti socialiste (PSOE) est largement tagué et reçoit des oeufs de peinture rouge.

Guadalajara, fin août 2008

Badajoz, 2 septembre 2008

Altsasu (Nafarroa), Pays-Basque, début septembre