Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Etats-Unis : un sabotage de câbles prive la Silicon Valley d’Internet
(Le 10 avril 2009)

Sabotage : une coupure de câbles prive la Silicon Valley d’Internet

lemagit.fr, 10 avril 2009 (15:52)

Deux opérations coordonnées de sabotage ont privé une partie de la Silicon Valley d’Internet et de téléphone dans la nuit de jeudi à vendredi. Vers 1h30, quatre câbles en fibre optique du réseau AT&T auraient été volontairement sectionnés près de San Jose. Deux heures plus tard, ce fut au tour d’un câble Sprint, puis un autre d’AT&T d’être coupés dans la région de San Carlos.

Des actes de vandalisme qui auraient privé complétement de services (y compris l’accès aux urgences de la police) les clients de Verizon, Sprint et AT&T, situés dans le sud de la baie de San Francisco.

Deux centres de calcul d’IBM localisés dans la région, ainsi qu’une société en charge de l’enregistrement des noms de domaines Internet auraient été impactés par cette coupure.

AT&T, qui compte parmi les opérateurs les plus touchés, a violemment réagi et a décidé d’offrir 100 000 dollars de récompense aux personnes qui pourraient fournir des informations menant à l’arrestation des auteurs de ce sabotage.

Cet incident intervient quelques jours après l’intrusion dont aurait été victime le réseau de distribution d’électricité américain. Des pirates, qui n’ont toujours pas été identifiés, auraient infiltré les systèmes de commande et de pilotage des infrastructures de la grille d’approvisionnement.

*******

AT&T propose une forte prime pour trouver le saboteur de câbles de fibre optique

A San Francisco, une partie des clients de Sprint, AT&T et Verizon ont été privés de services télécoms après un acte de malveillance.

www.vnunet.fr, 10-04-2009

Les infrastructures télécoms vont-elles devenir les nouvelles cibles d’actes malveillants ? Selon le blog Threat Level du magazine Wired dédié à la sécurité IT et à la cyber-criminalité, un sabotage sur des câbles de fibre optique serait à l’origine de la coupure d’accès à Internet haut débit survenue jeudi 9 avril dans la région de San Francisco. Les liaisons téléphoniques incluant les services de secours (911) ont également été touchées.

Selon Threat Level, il était 1h30 du matin dans la nuit de jeudi à vendredi lorsqu’une personne se serait introduite dans une cavité (chambre de tirage) située à San José au bord d’une voie ferrée. Elle aurait sectionné quatre câbles de fibre optique, propriété de l’opérateur AT&T. Deux heures plus tard, un deuxième câble de AT&T et un troisième de Sprint ont été coupés au nord de San Carlos.

Le site du quotidien San Francisco Chronicle explique que les clients de Verizon, AT&T et Sprint qui étaient situés dans le sud de la baie de San Francisco ont été impacté par l’incident. Un journaliste s’est rendu sur place et les photos ont été publiées.

La police s’est mobilisée pour retrouver le ou les auteur(s) de ces actes de vandalisme. De son côté, l’opérateur AT&T indique dans un communiqué qu’il offre une récompense de 100 000 Dollars à toute personne qui fournirait des informations susceptibles d’arrêter le(s) responsables de ces actes.

VIDEO

Suivant
Imprimer l'article