Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Annaba (Algérie) : Les émeutes de Sidi Salem
(Le 29 juin 2010)

Annaba : Emeutes à Sidi Salem

El Watan, 20 juin 2010

Des manifestations ont secoué hier, tôt le matin, la cité Sidi Salem, dans la commune d’El Bouni. Durant plusieurs heures, des centaines de personnes ont investi la voiepublique, dressé des barrages sur l’autoroute reliant Annaba à El Tarf, notamment le tronçon menant à l’aéroport Rabah Bitat. Les mécontents manifestaient leur colère en raison des retards accusés dans le recasement des familles du quartier appelé communément La SAS. « Nous voulons être recasés dans les 2000 logements érigés et achevés face au pôle universitaire d’El Bouni. Ils nous reviennent de droit ! », ont exigé les protestataires particulièrement remontés. Quinze policiers ont été blessés par des jets de pierres et des cocktails Molotov, lors des échauffourées qui ont éclaté,selon le bilan des services de sécurité.

Interpellés lors de ces affrontements, plus de 20 émeutiers ont été arrêtés pour être, après leur audition, traduits devant le juge d’instruction près le tribunal d’ El Hadjar. Située à 6 km de la commune du chef-lieu de la wilaya, la cité Sidi Salem offre un visage hideux de ce que peuvent être les ensembles d’habitations précaires. Eté comme hiver, les quelque 3000 familles qui y habitent, la majorité depuis plus d’une cinquantaine d’années, vivent dans la misère. C’est également un bidonville à l’ombre duquel se sont développés des fléaux, tels que la délinquance, la prostitution, le trafic et la consommation de la drogue.


27 mandats de dépôt après les émeutes de Sidi Salem

Le Quotidien d’Oran, 23 juin 2010

Le tribunal d’El-Hadjar a ordonné la mise sous mandat de dépôt de 18 prévenus dont 4 mineurs, en fin d’après-midi d’avant-hier, et neuf autres dont deux mineurs, hier mardi, pour troubles à l’ordre public, saccage et agressions sur des agents de l’ordre, lors des émeutes de Sidi Salem, commune d’El-Bouni dans la wilaya de Annaba.

Les violentes émeutes qui ont éclaté durant les premiers jours de cette semaine ont entraîné des blessures plus ou moins graves à 28 policiers et à 35 personnes parmi les émeutiers de la cité la SAS de Sidi Salem qui ont utilisé des pierres et cocktails Molotov. Des dégâts assez importants ont été enregistrés au niveau de l’antenne APC, Algérie Poste, le siège de la sûreté. Les violences se sont accentuées durant la nuit de lundi à mardi, au cours de laquelle un véhicule 4x4 de la police et une citerne de transport d’eau ont été incendiés.

Le wali s’est réuni avec les notables de cette populeuse localité relevant de la commune d’El-Bouni pour tenter de ramener le calme. Hier encore, une commission de haut rang de la DGSN a été dépêchée à Annaba où elle s’est entretenue avec plusieurs responsables de la wilaya, avant de rendre visite aux personnes blessées. Hier matin, un calme précaire régnait à Sidi Salem dont les rues ressemblaient à un champ de bataille avec ses avenues jonchées de pneus brûlés, de pierres et de débris de verre et bon nombre de poteaux électriques à terre.

Suivant
Imprimer l'article