Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Le Cap (Afrique du sud) : Affrontements pendant une intervention policière contre des squatters
(Le 24 septembre 2010)

Le Cap (Afrique du sud) : Affrontements pendant une intervention policière contre des squatters

Le 21 septembre 2010, les flics ont débarqué à 6h30 du matin dans un quartier de la banlieue ouest de Cape Town (Le cap) pour faire leur sale boulot de serviteurs de la bourgeoisie. Des émeutes ont éclaté pour empêcher la police d’expulser des squatters d’un "bidonville" où de nombreuses cabanes ont été construites.

Barricades enflammés, pierres et cocktails Molotov côté émeutier-e-s, lacrymos, charges en uniformes et tirs à balles réelles côté poliers, les émeutier-e-s ont quand même réussi à mettre le feu à un camion de police !

A 16h, les affrontements avaient cessé pour la journée. 62 personnes ont été arrêtées, et d’après un porte-parole des flics, quinze policiers auraient été blessés et seulement trois squatters. D’après des témoignages non-policiers, il y aurait plutôt une quarantaine de blessé-e-s...

L’objectif de la police (et plus précisément des pouvoirs "publics" locaux) était de raser l’ensemble du terrain squatté (ses cabanes, et le reste). 29 cabanes ont été détruites pendant l’intervention policière. La Ville a déclaré vouloir en détruire 54 autres sur le même terrain, mais pour cela, une décision de justice est attendue. On imagine déjà facilement le résultat du procès. En Afrique du sud comme ailleurs, la propriété privée est le "droit" le plus sacré, d’autant plus quand cette propriété se prétend "publique"...


Affrontements dans un bidonville d’Afrique du Sud

Associated Press - 21 septembre 2010

Des affrontements violents ont éclaté mardi en Afrique du Sud, quand des policiers ont tenté de démanteler un bidonville qui avait vu le jour dans une réserve faunique près de Cape Town.

Les policiers ont tiré des balles pendant que les habitants du bidonville répliquaient avec des pierres et allumaient des incendies.

Une porte-parole de la police a rapporté que 15 policiers et trois civils ont été blessés lors des violences.

Une représentante de la ville, Kylie Hatton, a quant à elle révélé que 29 cabanes inhabitées ont été démolies dans un secteur de la réserve qui doit protéger les zones peuplées des feux de brousse.

La ville veut maintenant démanteler 54 autres cabanes habitées par quelque 200 personnes, mais elle devra tout d’abord recevoir la permission du tribunal. Mme Hatton indique que la ville veut offrir de meilleurs logements aux squatteurs, mais que les discussions sont au point mort.

Quelque 3 millions de maisons ont été construites depuis la fin de l’apartheid en 1994, mais le ministre de l’Habitation Tokyo Sexwale affirme qu’il en faudrait 2,1 millions de plus.

Suivant
Imprimer l'article