Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Algérie/émeutes : des infos de Sétif
(Le 8 janvier 2011)

Émeutes à Sétif : 70 policiers blessés, 20 émeutiers hospitalisés

City DZ, le 8.01.11

Émeutes à Sétif | Pas moins de 70 agents de police et une vingtaine d’émeutiers ont été évacués vers les urgences chirurgicales du CHU Saâdna-Abdenour de Sétif pour des soins d’urgence. Blessés au niveau des pieds, des mains et de la tête, les éléments des différentes brigades antiémeutes ont été admis au niveau dudit service.

Des émeutes ont éclaté avant-hier au niveau de plusieurs quartiers et cités de Sétif. La protestation a gagné la capitale des Hauts-Plateaux ainsi que d’autres villes à l’instar D’El-Eulma à l’est de Sétif, Aïn Oulmène au sud et Aïn Trick à six kilomètres au sud du chef-lieu de wilaya. Des centaines de jeunes déchaînés ont investi les rues au niveau des 500-Logements (Ferrailles), Bizard, les Tours, la cité des 1 014-Logements et autres cités du chef-lieu de wilaya pour exprimer leur ras-le-bol et afficher leur mécontentement quant à la flambée vertigineuse des prix des produits de large consommation dont l’huile, le sucre, le café ainsi que les légumes et fruits devenus inaccessibles aux ménages de la couche moyenne qui, en dépit des augmentations de salaires, souffre de l’érosion de son pouvoir d’achat. Les premiers attroupements ont commencé avant-hier vers 17h30 à la cité des 500-Logements (Ferrailles).

Les commerçants installés tout au long du boulevard des Entrepreneurs ont vite baissé leurs rideaux et les jeunes ont bloqué la route à grand trafic en érigeant des barricades. Des émeutiers se sont rendus au niveau du siège de l’opérateur de la téléphonie mobile Nedjma, près du marché des 1 014-Logements.

Le siège a été entièrement saccagé. Quatre fusils à pompe utilisés par les vigiles, qui assurent le transfert et l’escorte régional des fonds, ont été volés. Les jeunes pilleurs ont emporté le coffre-fort de Nedjma, selon des sources concordantes. Des cartes SIM, des cartes de recharge ainsi que des clés d’Internet mobile ont été ainsi volées. Les émeutiers ont procédé à l’ouverture du coffre-fort au niveau de la cité des 1 006-Logements au milieu d’une grande foule. Le retard enregistré dans l’intervention des éléments de la police a laissé place à l’attroupement de jeunes curieux.

Ce n’est que vers minuit que les jeunes ont été dispersés. Ils ont utilisé des pneus brûlés, des pierres et des objets hétéroclites pour obstruer la voie publique. Par ailleurs, des émeutes sporadiques ont été déclenchées aux quatre coins de la ville où des plaques de signalisation routière, des feux tricolores, des panneaux publicitaires ainsi que des abribus ont été complètement saccagés. À Aïn Oulmène (32 km) au sud du chef-lieu de wilaya, une dizaine de véhicules ont été cassés.

À El-Eulma, la situation a été maîtrisée par les éléments de la police et aucun acte de vandalisme n’a été enregistré. Le décor planté au niveau de la plupart des artères principales de la ville est désolant. La peur s’est installée et la tension persiste.

Suivant
Imprimer l'article