Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Ksar Hellal (Tunisie) : Pillages dans des quartiers résidentiels et une entreprise
(Le 3 mars 2011)

Tunisie : Actes de vandalisme dans des quartiers résidentiels à Ksar Hellal

TAP, 3 mars 2011

MONASTIR, 3 mars 2011 (TAP) - Plusieurs maisons ont été la cible d’actes de vandalisme, de pillage et de saccage dans la ville de Ksar Hellal, au niveau des cités Erriadh 1, 2 et 3, surnommées « la zone ».

La correspondante de l’agence TAP a constaté, jeudi matin, à la cité Erriadh 3, ou « Oued El Amma », que plusieurs maisons ont été pillées. Selon la population, une dizaine d’habitations auraient été dégradées et plusieurs voitures incendiées.

La population de la ville de Ksar Hellal, particulièrement, celle de « la zone » vit dans la menace. Plusieurs citoyens ont préféré faire évacuer ce qui leur reste de meubles et déménager dans un autre quartier de la ville, ou chez leurs proches de peur d’être de nouveau agressés.

Une usine de confection, également, pillée a déplacé ses équipements de l’avenue Abdelaziz Ayed (cité Erriadh 2) où elle était installée avec 70 employés.

Les citoyens de ces quartiers réclament l’arrestation des malfaiteurs afin de pouvoir retrouver la sérénité.

Une source autorisée auprès de la sûreté a confié, jeudi, à la correspondante de l’agence TAP que 23 personnes ont été arrêtées, la veille, détenant des objets volés et des armes blanches. Une enquête est en cours pour connaître ceux qui se cachent derrière ces bandes, a précisé la même source.


Des émeutes à Ksar Hellal : 80 blessés

MONASTIR, 2 mars 2011 (TAP)- Quelque 80 personnes ont été blessées dans des émeutes qui se sont produites, mardi soir, entre les habitants du quartier Riadh 2 et ceux de la région Ouled Ayar, a-t-on appris de sources médicales.

Selon Dr. Lotfi Mhenni, médecin au service d’urgences de l’hôpital régional de Ksar hellal, ces émeutes ont fait 80 blessés qui ont été transférés dans la nuit du mardi à mercredi à l’hôpital.

Plusieurs blessés ont eu des coups de pierres et de bâtons, alors que d’autres ont été blessés par des armes blanches ou asphyxiés par gaz lacrymogènes, a expliqué Dr Mhenni qui a déclaré avoir accueilli des personnes en état de panique.

Dr Lotfi Mhenni a, également, précisé que 11 blessés ont été transférés à l’hôpital « Fattouma Bourguiba » à Monastir, dont un cas est en état grave suite à un traumatisme crânien.

Hospitalisé au service de réanimation et d’anesthésie au centre hospitalo-universitaire de Monastir, le jeune Mohamed Amine Ben Ali a affirmé à l’agence TAP que les émeutes ont été déclenchées vers 21h00 quand les jeunes de Ksar hellal ont essayé de protéger les locaux commerciaux situés au centre-ville contre les actes de pillage et vandalisme commis par un groupe d’agresseurs munis de sabres, de bâtons et de haches.

Ces assaillants ont tenté, lundi, d’incendier un camion et de voler un motocycle et ont forcé, à deux reprises, un dépôt de boissons alcoolisées.

Un médecin au service de réanimation et anesthésie à l’hôpital universitaire « Fattouma Bourguiba » a indiqué que le jeune Mohamed Amine Ben Ali, 26 ans, arrivé à l’hôpital vers 23h35 a été grièvement blessé à la poitrine par des coups d’armes blanches, et à la tête par des coups de pierres, relevant que son état de santé est actuellement stable.

Selon des témoins oculaires à ksar hellal, un jeune a a été touché dans le pied par un fusil de chasse et a été transféré en urgence à l’hôpital Sahloul de Sousse.

Une source autorisée auprès de la garde nationale a indiqué que des forces de l’armée, de la garde et de la sécurité nationales ont installé, hier, un barrage au niveau du stade municipal, afin de séparer entre les émeutiers parmi les habitants de la "cité Erriadh" et du quartier "El-Mentaka".

Selon les témoignages de plusieurs habitants à la correspondante de l’Agence TAP, plusieurs boutiques et maisons ont été saccagées par le agitateurs qui, de surcroît, ont commis des actes de pillage et de vandalisme et terrorisé les habitants de ce quartier.

Plusieurs citoyens, a-t-elle relevé, ont réclamé l’ouverture d’un poste de police dans le quartier pour assurer leur sécurité.

D’autre part, plusieurs habitants de la ville de Ksar Hellal ont indiqué avoir vécu la nuit dernière, une nuit de terreur et de peur, à cause des coups de feu et du bruit d’hélicoptères de l’armée nationale.

Les citoyens de la ville de Ksar Hellal qui vivent une situation de panique ont organisé, mercredi après midi, des comités de défense civile pour protéger la ville.

Equipée d’un haut-parleur, une voiture ambulante appartenant à la municipalité de Ksar Hellal sillonne les rues de la ville et appelle les citoyens à bannir toute forme de violence et à resserrer les rangs pour préserver la sécurité des habitants et des biens publics et privés.

Le gouverneur de Monastir a eu, mercredi après-midi, une réunion avec les autorités locales et plusieurs habitants de la ville qui ont fait état de l’implication de parties étrangères dans ces incidents dans le dessein de semer la discorde entre les habitants de la ville de Ksar Hellal.

Suivant
Imprimer l'article