Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Appel à des journées de solidarité avec les anarchistes belarus (du 12 au 15 mai 2011)
(Le 13 avril 2011)

Appel à des journées de solidarité avec les anarchistes belarus (du 12 au 15 mai 2011)

Indy Nantes, mercredi 13 avril 2011

Sept mois ont passé depuis le début de « l’affaire des incendies » en Belarus. Pendant tout ce temps, nos amis et nos camarades sont restés derrière les barreaux. Ayant commencé avec la détention de militants de tendances politiques radicalement différentes en septembre l’année dernière, l’affaire touche à sa fin ; c’est sur le point de passer devant les tribunaux.

Aujourd’hui, sept personnes incriminées dans « l’affaire des anarchistes » sont emprisonnées.

Mikalai Dziadok est accusé de :

- L’organisation en septembre 2009 d’une manifestation illégale anti-militariste contre une manœuvre coordonnée des armées russe et belarusse lors de laquelle un État Major Interarmées avait été attaqué avec un fumigène ;

- L’attaque d’un casino à Minsk en décembre 2009 pour dénoncer les inégalités sociales grandissantes ;

- Une attaque contre le siège de la Fédération des Syndicats le 1er mai, dont le communiqué expliquait que l’État et la Fédération des Syndicats organisent l’exploitation des travailleurs au lieu de défendre leurs droits, tout en les empêchant de s’organiser entre eux et de faire grève.

Mikalai risque 10 ans de prison.

Ihar Alinevich est accusé de

- L’attaque de l’ambassade de Russie en août 2010, en solidarité avec les défenseurs de la forêt de Khimki ;

- L’organisation de la manifestation anti-militariste ;

- L’attaque du casino à Minsk ;

- L’attaque d’une agence de la Belarusbank le 1er mai pour protester contre le système financier mondial ;

- L’attaque contre le centre de détention en septembre 2010 réclamant la libération tous les détenus.

Ihar risque 12 ans de prison.

Aliaksandr Frantskevich est accusé de

- Participation à la manifestation anti-militariste illégale ;

- L’attaque d’un commissariat à Soligorsk lors des journées d’actions contre la police ;

- Le piratage du site municipal de Novopolotsk.

Aliaksandr risque 10 ans de prison.

Quant à l’attaque du siège du KGB à Bobruisk qui a eu lieu en octobre 2010 en solidarité avec les inculpés de septembre, désormais Jauhen Vas’kovich, Artsiom Pratapenka et Pavel Syramolatau sont aussi impliqués dans l’enquête.

Ils risquent chacun 12 ans de prison.

Il faut souligner qu’initialement, les prévenus étaient seulement accusés d’hooliganisme, qui dépend de l’article 339.2 du code pénal Belarus et de ce fait, implique jusqu’à 6 ans de prison. Au cours de l’enquête, des chefs d’inculpations ont été rajoutés pour chacun des inculpés, ce qui a permis de changer de niveau. Il est désormais question de destruction volontaire de biens privés (article 218.2(3)) qui implique des peines allant jusqu’à 12 ans de prison. De plus, toutes les preuves reposent sur les témoignages de deux « témoins » qui ont eux-mêmes participé aux actions en question mais n’ont jamais été accusés.

Au cours de l’enquête, plus de 50 personnes ont été interrogées et 14 personnes ont passé de 3 à 28 jours en détention. Toutes ces personnes dénoncent des pressions psychologiques extrêmement dures et même dans certains cas des pressions physiques.

Aujourd’hui, la plupart des inculpés prennent connaissance des derniers faits qui leur sont reprochés. Les audiences vont vraisemblablement commencer fin avril/début mai.

C’est pourquoi nous lançons un appel à des journées d’actions du 12 au 15 mai 2011. D’une part contre les accusations injustes, d’autre part pour la solidarité avec les anarchistes Belarus. Nous encourageons TOUTES sortes d’actions de solidarité, l’implication des défenseurs des droits de l’Homme, ainsi que la diffusion d’information au sujet de la répression en Belarus.

Anarchist Black Cross Belarus.

Vous pouvez contactez l’ABC Belarus à belarus_@riseup.net

Suivant
Imprimer l'article