Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Egypte : un comico incendié suite à un énième assassinat policier
(Le 4 juin 2011)

Egypte : un poste de police incendié

Europe1/Reuters, 3 juin 2011 à 23h15

Un commissariat de la police égyptienne a été incendié vendredi dans le centre du Caire par des émeutiers qui protestaient contre la mort en garde à vue d’un chauffeur de minibus. Selon les manifestants, Mohamed Saïd, qui était âgé de 40 ans, est mort après avoir été arrêté lors d’un accrochage avec des policiers provoqué par un contrôle de permis de conduire. Les causes de son décès n’ont pas été établies avec certitude, mais sa famille a affirmé qu’il avait été torturé par des policiers.

Le rassemblement organisé autour du poste de police en présence de 200 personnes environ a dégénéré en émeute. La police a dû faire usage de gaz lacrymogènes et tirer des coups de feu en l’air pour disperser la foule. L’incendie a été maîtrisé.


Egypte : 10 blessés dans l’attaque d’un poste de police au Caire

(AFP) - 4 juin 2011

LE CAIRE - Dix personnes ont été blessées vendredi soir dans l’attaque d’un poste de police du centre du Caire après le décès d’un homme suite à une altercation avec un policier, a indiqué le ministère de la Santé. "La majorité des blessures sont superficielles", a affirmé Abdelhamid Abaza, un responsable du ministère cité par l’agence officielle Mena dans la nuit de vendredi à samedi.

Le calme était revenu samedi matin autour du poste de police, aux environs duquel des blindés de la police militaire ont été postés, selon la télévision d’Etat. La police égyptienne avait fait usage vendredi soir de gaz lacrymogène contre des dizaines de personnes qui avaient attaqué le poste de police d’Ezbekiya, dans le centre du Caire, lançant des pierres et brûlant une voiture de police, après le décès d’un chauffeur de bus. Ce dernier avait eu jeudi une altercation avec un policier et avait été battu par des personnes qui assistaient à la scène et entendaient défendre le policier.

Blessé et hospitalisé, le chauffeur est décédé vendredi. Sa famille a alors rassemblé des partisans, notamment place Tahrir où étaient réunis des manifestants dans la journée, avant de se diriger vers le poste de police du quartier d’Ezbekiya.

Suivant
Imprimer l'article

Un véhicule de police incendié, devant un poste de police, le 3 juin 2011 au Caire