Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Paris : A voté PS et UMP ! Triple attaque solidaire.
(Le 4 mai 2012)

Paris : Quelques pavés solidaires dans les urnes

Indy Lille, vendredi 04 mai 2012

Les reconnaissez-vous ces visages souriants qui recouvrent les murs ? Ils sont dans toutes les têtes. On pourrait croire qu’ils veulent nous vendre de la lessive ou la dernière merde industrielle. En fait, ils veulent être nos représentants. Ils veulent capter nos aspirations, nos désirs, nos luttes pour les enfermer dans les cages de la loi, pour les noyer dans les sables mouvants de la démocratie. Ils veulent être élus, ils veulent être chefs.

Ce n’est pas le moindre des problèmes.

Nous voulons un monde sans maîtres ni esclaves, sans états ni patrons. Nous ne voulons pas voter pour le moins pire, nous ne voulons pas voter du tout.

Pendant qu’ils font voter les morts, on crève toujours du boulot ou dans la rue, assassiné par les flics ou les patrons.

De droite comme de gauche, les élus portent sur leur costard toute la violence de l’Etat et de l’exploitation : la guerre, la prison, le quadrillage de nos vies.

Nous ne leur pardonnerons pas.

Alors au passage de quelques permanences électorales, un coup de vent a frappé. Pas un ouragan, juste une brise qui perce les vitrines, un chuchotement qui devient un éclat de voix, un éclat de verre pour exprimer notre aversion du pouvoir et de ses apôtres.

Nous ne votons pas mais nous n’oublions pas les urnes, ni ceux qui sont dedans.

Après le "fameux débat de l’entre-deux tour", nous ne pouvions pas rester indécis plus longtemps.

Pour aérer leur permanences nous avons pratiqué de nouvelles ouvertures dans les vitres des locaux de l’UMP et du PS situés rue Lefèvre, du docteur Goujon, et de la cour des noues à paris. Sur le dernier on peut y lire "Gauche, droite même arnaque", "détruisons le pouvoir" et "A bas l’Etat !"

Solidarité avec les 6 camarades qui passent en procès anti-terroriste du 14 au 22 mai.

Des marteaux sans faucilles


Deux locaux du PS du XXe vandalisés pendant la nuit

Métro, 03-05-2012 19:20

Les façades de la permanence de la députée PS de Paris George Pau-Langevin et le local de la section PS du XXe arrondissement, distants de 800 mètres, ont été vandalisés dans la nuit de mercredi à jeudi

FAITS DIVERS - Des vitres brisées, une serrure forcée et des graffitis sur les façades. Ce matin, les militants de la section du Parti Socialiste du XXe arrondissement ont découvert des actes de vandalisme sur deux de leurs locaux, situés à 800 mètres de distance l’un de l’autre.

"C’est un militant qui habite dans la rue qui nous a prévenu ce matin", témoigne un jeune militant. Sur les façades de la permanence de la députée PS de Paris George Pau-Langevin, située au 8, rue de la Cour des Noues (métro Gambetta), des inscriptions comme "gauche-droite même arnaque" ou "détruisons le pouvoir" ont été tagguées pendant la nuit et la serrure a été forcée.

Un peu plus loin, dans le local du parti socialiste local, rue Ernest Lefèvre des vitres ont été brisées. Pour la députée, George Pau Langevin, candidate sortante dans la 15e circonscription, il ne peut s’agit que d’actes de vandalisme. "Le fait que les deux permanences, pourtant éloignées de plusieurs centaines de mètres, aient été prises pour cible éloigne l’hypothèse de l’acte de vandalisme isolé et laisse entrevoir l’hypothèse de la motivation politique", a-t-elle dénoncé dans un communiqué.

"De temps en temps, nous retrouvions des affiches arrachées ou des autocollants sur nos vitres, mais là, ça a pris une toute autre dimension, déplore un militant. Et puis à quelques jours du 2ème tour, c’est une vraie perte de temps".

La députée a indiqué qu’une plainte avait été déposée au commissariat du XXe arrondissement. Elle a ajouté que "Cette situation contraste avec le moment de débat et d’échange démocratique auquel nous avons assisté hier soir (...) Nous ne nous laisserons ni intimider, ni détourner du chemin qui est le nôtre".

Le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, a exprimé pour sa part sa "consternation". "De telles agressions constituent une offense à la démocratie et un outrage aux valeurs de Paris", a -t-il écrit dans un communiqué.


Paris : Au tour d’une permanence UMP d’être saccagée Présidentielle 2012

France Soir, 04/05/12 - 10h44

Le quartier général de campagne de Franck Margain, conseiller régional UMP et candidat dissident aux législatives dans le XIIe arrondissement de Paris a été vandalisé a annoncé ce vendredi l’élu.

Triste loi des séries. Les actes de vandalisme se multiplient en cette fin de campagne présidentielle. Après deux locaux du PS vandalisés dans la nuit de mercredi à jeudi dans le XXe arrondissement de Paris, c’est au tour d’une permance UMP d’être visée. Il s’agit de celle de Franck Margain, conseiller régional UMP et candidat dissident aux législatives dans le XIIe arrondissement de la capitale, comme l’a annoncé l’élu ce vendredi. « C’est un massacre de vandalisme, ils ont tout cassé, les vitres ont été brisées, la porte cassée. C’est une intimidation pour arrêter ma campagne » a vivement déploré celui qui se présente dans la huitième circonscription (XIIe et XXe arrondissements) face à l’UMP Charles Beigbeder.

Franck Margain a constaté les faits jeudi matin et, selon lui, ces détériorations ont été commises après le débat de l’entre-deux-tours mercredi soir. « Cette attaque, très certainement pilotée par certains adversaires politiques en manque d’arguments, est indigne de la démocratie française. Il n’y a d’ailleurs pas de hasard : cette tentative d’intimidation intervient au moment où les pressions se font très fortes pour que je retire ma candidature », déclare-t-il dans un communiqué.

Mais le saccage constaté n’effraie pas plus que cela l’élu. Mieux, il semble le conforter dans ses intentions. « Je maintiendrai ma candidature pour faire vivre des idées que je crois justes et pour défendre les habitants de la circonscription, trop souvent ignorés par les précédents candidats de la droite et de la gauche, parachutés ou politiciens carriéristes », insiste Franck Margain, qui est aussi vice-président du Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin. Jeudi, le PS avait annoncé que les façades de la permanence de la députée PS de Paris, George Pau-Langevin, et le local de la section PS du XXe arrondissement, distants de 800 mètres, avaient été vandalisés dans la nuit de mercredi à jeudi. Ces actes de vandalisme avaient été condamnés par le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë. Une autre permanence UMP a été vandalisée dans la nuit de jeudi à vendredi à Dijon. Une mode est-elle en train de naître ?

Suivant
Imprimer l'article