Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Sidi Bouzid : grève générale, et Al Jazeera qui se fait dégager
(Le 15 août 2012)

Une équipe d’Al Jazeera chassée violemment de Sidi Bouzid

Businessnews, 14/08/2012 16:01

Une équipe de la chaîne qatarie Al Jazeera a été violemment chassée de Sidi Bouzid, une vidéo amateur circulant sur Facebook y attestant.

Ainsi, des personnes, présentes sur le lieu de tournage choisi par la chaîne, se sont ruées sur l’équipe avec des « dégage » et des « traitres ». Ils leur ont demandé de quitter les lieux et d’aller tourner ailleurs ... « au Qatar ». La parole joignant le geste, l’équipe a été violemment poussée. Certains ont voulu aller plus loin en les agressant mais ils ont été empêchés par la foule. Le tout ponctué par : « oh Jazeera tu es méprisable ! ». Leur véhicule a été également pris pour cible et s’est retrouvé avec la vitre arrière brisée.

La vidéo ici


Tunisie : Libération de 11 manifestants arrêtés à Sidi Bouzid

un site quelconque, 14 août 2012

Onze personnes arrêtées à la suite des mouvements de protestation à Sidi Bouzid, ont été libérés, mardi après-midi.

Il s’agit de 7 habitants de la région d’Essod, et de 4 de la région de Bkakria.

La ville de Sidi Bouzid a été, ce mardi, le théâtre d’une grève générale. Ils réclament notamment la libération d’une quarantaine de personnes arrêtées dans la région, depuis fin juillet, lors de manifestations contre les difficultés sociales et les coupures d’eau et d’électricité.


Grève générale, manifestation et une contre-manifestation des Nahdhaouis à Sidi Bouzid

Businessnews, 14/08/2012 14:50

Une grève générale a été observée ce mardi 14 août dans le gouvernorat de Sidi Bouzid, avec un taux de participation qui avoisine les 100%, selon le secrétaire général de l’Union régionale du travail à Sidi Bouzid (UGTT), dans une déclaration faite à Shems Fm. Seule l’administration locale de la Société Tunisienne d’Electricité et de Gaz (STEG) n’est pas entrée en grève d’après le même syndicaliste.

Les administrations et magasins de la ville étaient fermés dans la matinée, a rapporté un journaliste de l’AFP, à l’exception des bouchers restés ouverts pour permettre aux habitants de s’approvisionner pour "la nuit du destin". Par ailleurs, une marche de protestation a eu lieu, dont la revendication n’est autre que la libération des habitants de la région arrêtés jeudi lors de la "Journée de libération de Sidi Bouzid de l’emprise du gouvernement".

Les manifestants, toujours selon l’AFP, ont scandé des slogans contre Ennahdha. "Le peuple veut la chute du régime", "Justice, malheur à toi, Ennahdha a le pouvoir sur toi", ont-ils crié notamment.

D’un autre côté, et selon Jawhara Fm, une centaine de personnes se sont affichées en contre-manifestation brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : "ni RCD, ni gauche, ni UGTT ", "ô peuple réveilles-toi, le RCD te manipule".


La veille
Protestations à Menzel Bouzayène contre le gouvernement

Businessnews, 13/08/2012 15:23

Des jeunes révolutionnaires ont organisé aujourd’hui lundi 13 août 2012, à Menzel Bouzayène, gouvernorat de Sidi Bouzid, une marche scandant des slogans : " Le peuple veut faire chuter le régime !" et "le peuple en a marre des nouveaux Trabelsis !", a rapporté la radio Shems Fm.

Selon le témoignage d’un des jeunes manifestants, les habitants de la région souffrent de dénigrement, de marginalisation de leurs revendications et d’arrestations abusives de la part des autorités. Les manifestants revendiquent la libération des personnes arrêtées et l’amélioration des conditions de vie et des chances d’emploi dans leur région. Selon le même témoin, les manifestations se propageront dans plusieurs régions du pays et se reproduiront également la nuit.

Il a, également, affirmé : « A ceux qui prétendent que nous soyons des trafiquants de drogues ou d’alcool et des criminels, nous disons : le peuple qui a su dire "Non" à Ben Ali, dira "non" jusqu’à ce qu’il obtienne de vraies réponses à leurs attentes ».

Suivant
Imprimer l'article