Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Agareb (Sfax, Tunisie) : pillages & incendie du poste de la garde nationale
(Le 20 janvier 2013)

Journée de folie à Agareb

Tunisie Numérique, 20 janvier 2013

L’anarchie s’est installée ce dimanche dans la ville d’Agareb dans le gouvernorat de Sfax. Les manifestants ont pris d’assaut un poste de la garde nationale et détruit son contenu alors que les forces de l’ordre ont eu recours à des bombes lacrymogènes pour disperser les manifestants qui réclamaient le retrait des forces de sécurité de la zone.

Les agents de la garde nationale ont finalement du battre en retraite sous la pression des jeunes protestataires réclamant leur remplacement par l’armée nationale. Tout ceci en réaction à la mort d’un jeune homme percuté vendredi par un véhicule de la garde nationale.

Ce retrait des forces de sécurité a donné l’occasion à quelques malfaiteurs de s’adonner à des actes de vandalisme et de pillage.

Finalement, le calme est revenu suite au déploiement des forces de l’armée pour assurer la sécurité des établissements étatiques, notamment le siège de la délégation.

De leur côté, les habitants ont pris l’initiative de créer un comité local pour le maintien de l’ordre et combler l’absence des forces de sécurité dans la ville.

Suivant
Imprimer l'article