Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Egypte : émeutes à Alexandrie et au Caire, incendie d’un local des "Frères Musulmans" à Ismaïlia
(Le 25 janvier 2013)

Egypte : les locaux des Frères musulmans incendiés

AFP, 25/01/2013 à 16:32

De nombreux Egyptiens sont descendus dans la rue ce vendredi à l’occasion du deuxième anniversaire de la "révolution du Nil". En marge de la manifestation, le siège du parti des Frères musulmans à Ismaïlia a été incendié.

Le siège local du parti des Frères musulmans à Ismaïlia, sur le canal de Suez, a été incendié ce vendredi par des manifestants hostiles au président islamiste égyptien Mohamed Morsi. De la fumée noire émanait des fenêtres des locaux du Parti de la liberté et de la justice (PLJ), l’émanation politique de la confrérie islamiste.

Les Frères musulmans ont indiqué par ailleurs que des manifestants avaient tenté d’envahir un de leurs locaux au Caire, dans le quartier de Tawfikiya, proche du centre-ville. Des manifestants ont lancé des pierres contre un immeuble, avant de se faire pourchasser par des résidents. Des bruits de tirs étaient également entendus, sans qu’il soit possible de déterminer leur origine et leur nature exacte.

Des manifestations contre le pouvoir, accompagnées de heurts, se déroulent ce vendredi au Caire et dans d’autres villes d’Egypte, à l’occasion du deuxième anniversaire de la "révolution du Nil". Cette révolte avait conduit en février 2011 l’ancien président Hosni Moubarak à quitter le pouvoir.


Heurts police/manifestants au Caire

Reuters, 25 janvier 2013

Des centaines de manifestants, jeunes pour la plupart, ont affronté la police place Tahrir, au Caire, ainsi qu’à Alexandrie alors que l’Égypte célèbre le deuxième anniversaire du début de la révolution qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir.

L’opposition laïque et libérale avait appelé à manifester place Tahrir aujourd’hui contre le président Mohamed Morsi et les Frères musulmans dont il est issu.

Les affrontements entre policiers et manifestants, qui ont commencé dans la nuit de jeudi à vendredi, ont continué durant la journée dans les rues avoisinant la place Tahrir.

Des manifestants ont jeté des cocktails Molotov et des pétards contre un barrage de police qui barrait l’accès à des bâtiments gouvernementaux situés près de la place. Dans l’après-midi, l’atmosphère était encore chargée des fumées des gaz lacrymogènes tirés par la police.

La police anti-émeutes s’est emparée de l’un des cocktails Molotov pour incendier au moins deux tentes érigées par les manifestants, a constaté un journaliste de Reuters.

Des ambulances ont transporté à l’hôpital un flux constant de blessés. Le ministère de la Santé a fait état de 25 blessés depuis hier soir. Certains manifestants ont promis de marcher jusqu’au palais présidentiel.

Des scènes similaires se sont produites à Alexandrie, la deuxième ville du pays, où manifestants et policiers se sont affrontés près de bâtiments gouvernementaux. Neuf personnes au moins ont été touchées par des tirs de fusils à plomb, a-t-on appris de source médicale et auprès de la sécurité.

Suivant
Imprimer l'article