Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Nantes : trois BAC blessés, quelques vitrines et un feu à la manif’ pour Clément Méric
(Le 8 juin 2013)

Nantes : légers incidents en marge d’un hommage à Clément Méric

AFP, 09/06/2013 à 02:09

Trois policiers de la brigade anti-criminalité, qui voulaient effectuer un contrôle d’identité sur un groupe d’individus en marge d’une manifestation en hommage à Clément Méric samedi soir à Nantes, ont été pris à partie par ces derniers et légèrement blessés. Deux hommes ont été interpellés, a-t-on appris de source policière.

Une quinzaine de personnes se sont ensuite rendues devant un commissariat du centre-ville, jetant des bouteilles et mettant le feu à quelques poubelles. Quelques bris de vitres ont également été recensés par les forces de l’ordre.

La manifestation en hommage à Clément Méric, militant d’extrême gauche qui a succombé jeudi aux coups reçus lors d’une rixe avec des skinheads à Paris, a rassemblé mille personnes à Nantes, selon la police.


Nantes. Incidents après la manifestation en hommage à Clément Méric

Ouest France, 08 juin 2013

Des incidents ont eu lieu en marge de la manifestation qui a rassemblé environ un millier de personnes à Nantes, samedi après-midi en hommage à Clément Méric, cet étudiant décédé après avoir été violemment frappé dans une bagarre avec des skinheads, mercredi soir, à Paris.

Selon une commerçante du centre ville de Nantes, une vingtaine de personnes s’en sont pris aux forces de l’ordre et ont allumé des feux sur la rue et les voies de tramway. Le face à face a duré presque deux heures au niveau du cours Olivier-de-Clisson.

Suivant
Imprimer l'article

Le tram...

...le CIC...

... et le reste de la rue barrée