Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Paris : vitrines brisées en marge du cortège antifasciste
(Le 24 juin 2013)

Paris : vitrines brisées en marge du cortège

AFP, 24/06/2013

Plusieurs milliers de personnes, 6 000 selon la police, ont défilé hier à Paris contre le fascisme, une quinzaine de jours après la mort de Clément Méric et de nombreuses vitrines ont été dégradées sur leur passage.

Quatorze personnes ont été interpellées, « notamment pour port d’arme prohibé », en marge de cette manifestation a annoncé le ministère de l’Intérieur. Le ministre Manuel Valls « tient à saluer le travail sur le terrain des services de la préfecture de police qui vont continuer à exploiter les nombreuses vidéos enregistrées tout au long de ce rassemblement. »

« Au passage du cortège, de nombreuses vitrines, notamment d’établissements bancaires, ainsi que du mobilier urbain, ont été saccagées par des casseurs qui ne respectent pas l’esprit de ce rassemblement », selon le ministre.

« Ce sont des groupes ultra-radicaux de casseurs violents et très mobiles qui étaient venus en découdre », a précisé une source proche du dossier.

Le rassemblement dépassait la simple revendication antifasciste, des affiches et banderoles dénonçant pêle-mêle l’islamophobie ou les actes homophobes.


Paris : 14 interpellations après la manif des AntiFa

AFP, 24.06.2013, 07h20

(...)
Vêtus de noir, une trentaine de manifestants ont déployé pendant quelques minutes une banderole sur la façade de l’Opéra fustigeant le fascisme, avant un défilé rythmé par des bruits de fumigènes et de pétards.

Au passage du cortège, des personnes ont agité des drapeaux français et de la Manif pour tous à la fenêtre d’un immeuble, suscitant la colère d’un groupe de manifestants qui ont forcé la porte de l’immeuble et l’ont tagué, a constaté un journaliste de l’AFP.

Le cortège s’est dispersé en fin d’après-midi place de la Bataille de Stalingrad (XIXe).

Des vitrines de commerces auraient également été vandalisées sur le passage du cortège.


reunion demain 18 h suite aux arrestations de la fin de manif contre le fascisme

Indy Paris, lundi 24 juin 2013

Une quinzaine de camarades ont été arrêtés en fin de manif et emmenes au commissariat du 18e rue de l’evangile la majorité est sortie après une vérification d’identité mais deux d’entre eux ont été places en garde a vue pour rébellion et port d arme, un rassemblement de soutien a eu lieu devant le commissariat, Retrouvons nous demain au transfo avenue de la république a bagnolet a 18 heures pour faire le point sur la situation, des nouvelles vont suivre

Suivant
Imprimer l'article