Retour au format normal


Lecco (Italie) : un nouveau micro de keufs retrouvé chez des compagnons

(2 octobre 2010)

par

Lecco (Italie) : un nouveau micro de keufs retrouvé chez des compagnons

ET de trois ! Pour la troisième fois en quelques mois, un "micro espion" a été retrouvé contre ceux qui, à Lecco, luttent dans une optique révolutionnaire.

Dans ce cas, comme dans les précédents, il s’agit d’un émetteur-récepteur placé dans une prise de courant à l’intérieur du centre de documentation anarchiste, lieu de regroupement et de socialisation du coin.

Rien d’étonnant, certes, en une période d’atrocités indicibles et de catastrophe permanente, comme c’est le cas de ce présent. (...)
Le fait de retrouver des appareils d’écoute ramène tout discours relatif au contrôle social sur le plan de la concrétude et de l’implication personnelle en vertu duquel personne ne peut dire "je ne savais pas". En somme, la situation se polarise toujours plus, et il est toujours plus urgent de choisir de quel côté être : du côté de celui qui contrôle ou du côté de celui qui est contrôlé.

En ce qui nous concerne, nous choisissons chaque jour d’être "du mauvais côté du micro-espion".

D’abord, parce que des mesures de contrôle comme celles-là, ne serait-ce que pour leur caractère auto-ostentatoire (un émetteur-récepteur mal camouflé dans une prise électrique), n’ont pas pas objectif principal celui de punir ou d’empêcher des actions particulières, mais visent plutôt à effrayer et intimider, pour tenter de saper à la base tous rapports informels et qui ne sont pas dans la ligne.

Par ailleurs, ce que ceux qui administrent et répriment veulent frapper de manière abrupte ne sont pas seulement les actes concrets, mais au moins au premier regard les esprits jamais résignés et leur volonté de tisser des relations.
Ils ne se contentent pas de vouloir éteindre les feux, mais tentent encore plus tôt de refroidir les âmes des pyromanes.

Eh bien, ils peuvent continuer d’avoir un sommeil agité.

Le vent qui n’éteint pas le feu le renforce, et le revigore.

Anarchistes de Lecco

traduit de l’italien de Informa-azione, Sab, 02/10/2010 - 09:56



Référence : http://cettesemaine.info/article.php3_id_article=3525.html