Retour au format normal


Fès (Maroc) : des années de prison ferme pour les manifestants émeutiers

(4 mars 2011)

par

Fès : des peines de 3 à 4 ans de prison ferme à l’encontre de 5 fauteurs de trouble

biladi.ma, 02/03/2011 17:21

Fès, 02/03/11- Le tribunal de première instance de Fès a prononcé, mardi, des peines allant de 3 à 4 ans de prison ferme, assorties d’une amende de 1.000 dirhams, à l’encontre de 5 fauteurs de trouble, apprend-on mercredi de sources judiciaires.

Les mis en cause ont été condamnés pour leur participation à des actes de vandalisme survenus le lendemain de la manifestation du 20 février dernier, notamment dans les quartiers de Bensouda et Bendebbab, précisent les mêmes sources.

Par ailleurs, le tribunal de première instance a reporté à une date ultérieure l’affaire de trois mineurs présumés impliqués dans ces actes, pour complément d’enquête.

Les casseurs ont été poursuivis, entre autres, pour "participation à une manifestation non-autorisée", "vol qualifié", "destruction de biens publics et privés" et "atteinte à l’ordre public".


Actes de vandalisme à Tétouan et Chefchaouen : report du procès au 10 mars

biladi.ma, 03/03/2011 18:38

Tétouan, 03/03/11- La chambre criminelle près la cour d’appel de Tétouan a refusé, jeudi, la liberté provisoire aux dix neuf personnes, poursuivies pour actes de vandalisme, de pillage et de sabotage à Tétouan et Chefchaouen, commis le 20 février dernier, et décidé le report du procès au 10 mars.

Le premier groupe à comparaitre est celui de Chefchaouen composée de six individus.

Le collectif des avocats chargé de leur défense a demandé leur libération provisoire étant donné que la majorité d’entre eux n’a pas d’antécédents judiciaires, requête rejetée par le juge.

Le 2ème groupe, celui de Tétouan, composé de 13 personnes s’est vu également refusé la liberté provisoire malgré les requêtes de la défense.

Ces personnes sont poursuivies notamment pour désobéissance civile, coups et blessures, outrage à la police judiciaire et constitution d’une bande de criminels.


Marrakech : Report au 10 mars du procès des fauteurs de troubles du 20 février

biladi.ma, 03/03/2011 13:25

Marrakech, 03/03/11- La Cour d’Appel de Marrakech a décidé jeudi de reporter au 10 mars l’examen de l’affaire de 39 fauteurs de troubles, impliqués dans les actes de vandalisme ayant émaillé la manifestation du 20 février dernier à Marrakech, apprend-on de source judiciaire.

Ce report a été décidé afin de permettre à la défense de préparer sa plaidoirie.

Les mis en cause sont poursuivis notamment pour "vol qualifié", "destruction de biens publics" et "atteinte à l’ordre public".

Dans le cadre de ce procès, qui avait déjà été reporté au 3 mars, dix mineurs bénéficient de la liberté provisoire.



Référence : http://cettesemaine.info/article.php3_id_article=3996.html